L’alimentation, pilier de notre santé

L’alimentation est une des trois techniques majeures de la naturopathie.

Le rôle de l’alimentation est trop souvent négligé ou méconnu, pourtant elle est notre « carburant » quotidien et en respectant nos besoins physiologiques tant quantitatifs que qualificatifs nous agissons favorablement sur notre corps et notre forme.
Notre santé se construit sur les bases d’une alimentation adaptée. Le choix des aliments, leur association, les quantités consommées, le comportement alimentaire : tous ces éléments jouent un rôle sur notre bien-être physique et psychique.
Les somnolences (notamment après les repas), les lourdeurs, les remontées acides, les ballonnements, les diarrhées ou constipation sont autant d’indicateurs que notre hygiène alimentaire n’est pas optimale. Sur le plan digestif, une manifestation habituelle n’est pas forcément normale et je peux vous aider à trouver des solutions.
Il n’existe pas à mon sens de régime alimentaire standard applicable à tous : en fonction des sensibilités, des prédispositions, des périodes de la vie, des goûts et à partir de votre alimentation actuelle, je peux vous aider à déterminer les orientations qui vous seront le plus bénéfique par rapport à votre problématique. Sans oublier que manger est et doit rester un plaisir.
Dans mon bilan et mes conseils en naturopathie, la question de l’alimentation est un point central.

Pour les personnes soucieuses d’optimiser leur alimentation, je propose un programme spécifique « alimentation » sur 5 séances.

Cet accompagnement peut répondre à des problématiques relatives aux problèmes de poids, à la question de l’alimentation pendant la grossesse et l’allaitement, aux besoins liés aux performances sportives ou intellectuelles ou parce que tout naturellement vous pensez que je peux vous aider à y voir plus clair parmi les différentes idées reçues qui sont véhiculées.
Cet accompagnement se fait dans la douceur : on considère qu’il faut au moins un an pour changer des habitudes alimentaires qui sont parfois acquises depuis l’enfance. Cette démarche est jalonnée de différentes étapes :
– Rectification des erreurs alimentaires
– Diminution ou suppression des éventuels aliments posant des problèmes de tolérance
– Diminution des carences par l’augmentation de la consommation de certains aliments
– Education à l’équilibre alimentaire dans la composition des repas
– Réglage du comportement alimentaire
– Conseils en matière d’achat, de préparation, de cuisson et de conservation des aliments

Retour