Port du masque pour les enfants en école élémentaire

Le masque va à l’encontre des intérêts de l’enfant tant physiologiques que psychologiques :

Source : Vécu https://www.facebook.com/Vecu.lemedia/posts/1009396986206985

Publié le 31 octobre 2020

Le masque est une décision ministérielle, mais qui va à l’encontre des intérêts supérieurs de l’enfant, vu l’impact psychologique démontré et réel sur eux, mis en parallèle du non impact du COVID sur eux : « Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale ».
Comme vous le savez, une convention internationale ratifiée par la France est supérieure dans la hiérarchie des normes à un simple décret, comme c’est le cas ici, quand bien même il émane du Premier Ministre.
« Tout fonctionnaire, quel que soit son rang dans la hiérarchie, est responsable de l’exécution des tâches qui lui sont confiées. Il doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public.
Il n’est dégagé d’aucune des responsabilités qui lui incombent par la responsabilité propre de ses subordonnés. »
En conséquence, vous serez personnellement responsable si jamais un enfant devait avoir des séquelles aussi bien physiques que mentales, pour avoir exécuter un ordre illégal.
A titre de comparaison, je me suis battu en tant que policier pour que mes collègues n’exécutent pas bêtement les ordres reçus pour tirer contre des personnes innocentes, ce qui a causé des mutilations et des morts. Il y a eu des procès et des condamnations de mes collègues, mais aucunement du ministre ou des directeurs de la police, qui ont pourtant équipé les policiers d’arme de guerre et donner les ordres de s’en servir dans des contextes inappropriés. Ce qui veut dire, demain au tribunal vous serez seul, car personne n’assumera les ordres donnés. Si jamais vous exécutiez cette ordre du port du masque obligatoire, c’est que vous cautionnez que des policiers puissent tirer en dehors de tout cadre légal, du moment qu’ils en aient reçu l’ordre.
Je vous invite à méditer sur l’expérience de Milgram, qui est une expérience psychologique analysant jusqu’où nous sommes prêts à aller par soumission. La réponse est : tuer.
Si jamais vous vouliez persister à vouloir appliquer une directive ministérielle illégale et à engager votre responsabilité personnelle pénale, pour protéger vos supérieurs je vous informe que l’école est gratuite.
Aussi vous n’avez pas le pouvoir, pas plus que le ministre sauf à changer la Loi, de forcer des parents, à acheter des masques, mais vous DEVEZ les fournir aux enfants. De plus les masques devront être changer régulièrement pour respecter à la lettre les mesures sanitaires et non les directives administratives :
– Toutes les 4 heures ;
– Si le masque est endommagé
– Si le masque s’humidifie
– Si le masque est touché ou déplacé
De plus le ne devra jamais être mis dans une poche ou un sac après avoir été porté.
Si un seul de ces points n’était pas respecté, moi aussi j’appliquerai les directives gouvernementales à la lettre et je déposerais plainte contre vous personnellement, ainsi que tous vos supérieurs hiérarchiques jusqu’au ministre Jean-Michel BLANQUER principale responsable de cette situation, pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui. En effet le COVID étant mortel, la non-application stricte de ce protocole met en danger de mort ma fille. Je suis obligé de tenir un raisonnement par l’absurde, car aucun enfant n’arrivera à respecter ce protocole. D’ailleurs comme déjà expliquer le Président de la République lui-même n’arrive pas à respecter ce protocole autour du masque. Donc vouloir le faire appliquer en tant qu’enseignant ne fait que vous exposer à des poursuites pénales pour rien.
Lundi matin, je serais présent, avec d’autres parents.
J’espère que vous permettrez à ma fille d’accéder à l’école sans masque ou que vous puissiez lui en fournir et les changer conformément au protocole. Dans le second si le protocole n’était pas respecté à la lettre ou même s’il est respecté à la lettre, mais que ma fille subit des troubles psychologiques, je saisirais la justice contre vous et vos supérieurs.
Cordialement,
Alexandre LANGLOIS »

 

https://www.facebook.com/Vecu.lemedia/posts/1009396986206985

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *